Stratégie de développement




Actualité


TAOUNATE

VISION STRATEGIQUE DE L’ANPMA (2018-2022)

     
Démarche adoptée
 
  • Plusieurs consultations, entretiens semi-structurés et visites sur les lieux auprès des différents partenaires (membres du conseil d’administration, universités publiques et privées, centres de recherche, départements ministériels, industriels, experts chercheurs, OPA, pépiniéristes…) ;
  • Benchmarking national et international pour des dispositifs, modèles et cas réussis de recherche en PMA ;
  • Organisation d’un Atelier à l’Agence le 25.09.2017 pour discuter et finaliser cette stratégie (tous les partenaires).
     
état actuel
 
  • 4200 espèces spontanées et cultivéesdont 400 à potentiel aromatique et médicinal, générant 500 000 JT/an et exploitées pour plusieurs fins : médecine traditionnelle, aromates, cosmétique, conservation alimentaire, exportations des plantes brutes et huiles essentielles.
  • Le Maroc est 12ème exportateur mondial avec 52 000 T de plantes et 5 000 T des huiles essentielles (1,2 milliards de DH)
  • Principaux produits exportés :les caroubes, le romarin, le thym, l’huile d’argan, les huiles essentielles, la rose…
     
vision globale
 

-la pérennité et la préservation de la ressource à travers des programmes de recherche visant la domestication et la mise en culture (soutien au Plan Maroc Vert et à la stratégie des Eaux et Forêts)

- la définition des thèmes de recherche répondant aux préoccupations des industriels (soutien au plan d’accélération industrielle/écosystème chimie verte)

la Recherche Développement devra opérer le passage d’un secteur fournisseur de matières premières à un véritable secteur industriel modernisé s’appuyant sur les piliers stratégiques suivants :

  • Aspect médicinal et thérapeutique ;
  • Aspect aromatique, cosmétique et hygiène corporelle ;
  • Aliments fonctionnels (compléments alimentaires) ;
  • Aspect nutritionnel ;
  • Agro-biosciences (bio-pesticides, biofertilisants…).

L’objectif à moyen terme est de se positionner dans la recherche en PMA en maintenant la 1ère place arabe et en devenant leader africain (2ème place) et en passant de la 13ème place au TOP 10 à l’échelle mondiale

  
AXES stratégiques ET OBJECTIFS
 
Promotion de la recherche développement innovanteen PMA :
  • Cartographie et caractérisation des PMA nationales ;
  • Préservation des espèces spontanées, culture et amélioration des espèces ;
  • Caractérisation des principes actifs ;
  • Valorisation par des applications biologiques.
Coordination de la recherche dans un cadre de complémentarité :
  • Création d’un Comité de Recherche Scientifique avec les universités (CEDoc, Pôles PAM,Unités mixtes ) ;
  • Création d’un Comité Mixte de Recherche Développement avec les centres de recherche;
  • Création d’une Base de données scientifiques sur les PMA ;
  • Opérationnalisation du Comité scientifique ;
  • Gestion des appels à projets PMA.
Assurer l’expertise :
  • Prestations de service ;
  • Analyses chimiques ;
  • Études d'expertises ;
  • Certification.
Dispenser les formations pour renforcer les capacités d’un public cible varié :

1000 étudiants, 800 industriels, 800 membres des OPA et 140 herboristes dans les domaines : Cosmétologie à base de substances naturelles, Phytomédicament, Homéopathie, Huiles essentielles, arômes, parfums et molécules bioactives, Applications agroalimentaires (Nutraceutique, alicamentsnaturels et additifs alimentaires), Valorisation phytochimique des PMA, Herboristerie...

Améliorer les systèmes de commercialisation de la production scientifique en vue de valoriser les résultats de recherche :
  • Création d’une «cellule de Valorisation de la recherche et la commercialisation des brevets » ;
  • Adhésion au Centre d’Appui à la Technologie et à l’Innovation (TISC) ;
  • Création d’une cellule «d’incubation».
Mobiliser des partenariats : COOPERATION NATIONALE/INTERNATIONALE
  • Universités publiques et privées ;
  • Centres de Recherche (INRA,CRF,CNRST…) ;
  • Industriels (50 industriels visés à raison de 10 sociétés par an à partir de 2018) ;
  • Institutionnels (Départements ministériels) ;
  • Organisations Professionnelles/Fédération des Chambres Agricoles ;
  • Pays arabes : Union de la recherche scientifique/Fédération arabe des PMA.


     
MOYENS HUMAINS ET matériels
 
Recrutement de :
  • Chercheurs confirmés
  • Chercheurs courte durée
  • Ingénieurs et Administrateurs
  • Techniciens
  • Organigramme (Chefs de division , Chefs de service ...)
Plateformes disponibles (8 labo de recherche) et achat du matériel neuf.
    
PRODUCTION SCIENTIFIQUE ATTENDUE
 

La production scientifique est estimée entre 2018 et 2022 à 60 brevets et 180 publications.

Ces brevets seront commercialisés moyennant les formules suivantes :

  • Cession de 20 brevets: 10 brevets au niveau national et 10 brevets au niveau international.
  • Concession de 5 brevets en 2020 en contre partie des royalties qui représentent (7 %).
  • Création de 5 Spin-Off en 2022 moyennant la concession de 5 brevets (royalties)
  • Etablissement des contrats de recherche axés sur les résultats de 10 Brevets à partir de 2022.



Actualité


TAOUNATE